Comment améliorer l’acoustique d’un bureau ? 

Anxiété, nervosité, surmenage, les nuisances sonores dans les espaces de travail sont apparentées à un fléau qui conduit bon nombre de personnes à une absence de motivation presque palpable. 

Reflets de notre monde moderne, les nuisances sonores naissent principalement des technologies qui nous entourent et nous servent au quotidien : ordinateurs, téléphones, imprimantes, scanners, ils sont tous coupables de nuire à nos délicates oreilles. 

Les conversations jouent également un rôle dans les nuisances sonores au sein des bureaux. Surtout lorsque l’on se trouve dans des open-spaces et autres espaces de co-working où les ondes sonores peuvent plus facilement voyager de part et d’autres. 

Pour éviter tout épuisement psychologique mais aussi physique, il est tout à fait possible d’aménager les espaces de travail de sorte à réduire la propagation des sons nuisibles. De nombreuses solutions d’aménagement acoustiques existent sur le marché dont certaines que nous sommes fiers de vous présenter sur notre site. 

Les cloisons de séparation de bureau

Ici nous ne parlerons pas des cloisons amovibles mais bien de cloisons de séparation. Plus petites mais toutes aussi efficaces que leurs cousines, ces produits permettent d’isoler en partie un espace de travail. Ces éléments de séparation sont très souvent utilisés sur des bureaux partagés pour maximiser la concentration des employés. 

Si vos espaces le permettent, vous pouvez tout à fait associer ce type de cloisons de séparation acoustiques à du mobilier de rangement qui est aussi une bonne solution pour isoler un poste de travail des nuisances. 

Le choix des revêtements et textures de mobiliers de bureau

Souvent négligés les revêtements de sols et muraux permettent facilement de réduire les nuisances sonores tout en apportant une satisfaction visuelle. Si l’idée de changer votre carrelage par de la moquette ne vous dit rien, vous pouvez tout à fait entreprendre l’achat de grands tapis pour absorber les sons.

Le choix du mobilier tout du moins la matière du mobilier est aussi à prendre en compte si vous souhaitez améliorer efficacement et durablement l’acoustique de vos bureaux. Les bureaux et armoires en bois sont de redoutables armes absorbantes en comparaison aux mobiliers en céramique ou en verre. 

Le choix des panneaux et autres absorbeurs acoustiques

Si vous cherchez à réduire les sons de moyennes et hautes fréquences, de nombreuses marques se spécialisent dans la conception de panneaux, tableaux et autres éléments aussi décoratifs qu’ absorbants. Ils sont souvent recommandés dans l’aménagement acoustiques des établissements publics ou recevant du monde comme les écoles et les conservatoires.   

Ces panneaux acoustiques empêchent la réverbération des fréquences sonores sur les murs nus et absorbent ainsi le son. Qu’il s’agisse de surfaces végétales ou d’écrans suspendus – particulièrement efficaces lors de conversations téléphoniques – ces éléments participent également au décor du bureau.

Repenser la façon de voir l’espace

La structure d’une entreprise doit en quelque sorte se retrouver dans l’aménagement des espaces de travail. Bureaux de direction, bureaux partagés, salle de réunion, lieux de vie chacun doit disposer de son espace. Tout est une question de logique – et d’organisation.

Surtout lorsqu’il s’agit d’open-space et de co-working, la division des bureaux et espaces de travail en général permet de mieux répartir les bruits ambiants. Il est aussi important de bien séparer espaces de vies de l’entreprise et espaces de travail. 

Sachant que tout le monde n’a pas la même superficie de bureaux, il convient d’adapter ce paramètre aux besoins d’optimisation acoustique. L’idée première est de commencer par ne pas accoler des bureaux lorsque le choix se fait. Cela reste une solution pour isoler un poste de travail d’un autre autre et de réduire le mélange des conversations et de surcroît la nervosité et la gêne des employés. 

Les personnes qui doivent communiquer fréquemment entre elles en raison de leur travail devraient être placées aussi près les unes des autres que possible. De même, les postes de travail devraient être placés à l’écart des passages ou axes de circulation fréquemment utilisés pour accéder à la cuisine, à la salle de conférence ou au photocopieur afin de minimiser les nuisances sonores comme visuelles inutiles pour les collègues.

Un emplacement réservé aux appareils électriques

Les appareils que nous utilisons au jour le jour au travail comme les imprimantes, les scanners et autres sont sensiblement coupables de l’augmentation des nuisances sonores en entreprises. Il est donc important de créer un espace isolé où sont regroupés ces appareils.